Je ne veux plus être ARC

Article rédigé par la Société Pharmaspecific, spécialiste en recherche clinique

Je ne veux plus être ARC. Je veux changer de métier tout en restant dans la recherche clinique.

Tu es attaché de recherche clinique depuis quelques années et tu as envie de changer de métier ? Si tu souhaites te réorienter, les formations  proposées dans cet article pourront être mises en œuvre, soit dans le cadre de la formation continue financée par les organismes paritaires collecteurs agrées (OPCA) c’est-à-dire le Droit individuel à la formation (DIF), soit par le biais du Congé individuel à la formation (CIF). Bien entendu, tu peux toi-même  financer tes formations si tu en as les moyens.

je ne veux plus être ARC

Stop ! je ne veux plus être ARC

1. Je ne veux plus être ARC, je veux devenir Business developer ou commercial

Le Business Developer va mettre en place un plan stratégique afin d’assurer la pérennité de l’entreprise en développant son activité. En charge du développement des ventes, il est le garant d’une bonne relation clientèle-entreprise. En créant ou en s’appuyant sur des supports de vente déjà en place, il est en charge de créer ou de développer un portefeuille client assurant la croissance régulière de l’entreprise.

Tu peux te former grâce à des organismes tels que le CNAM Paris et effectuer une formation de responsable commercial et marketing afin obtenir un Titre professionnel inscrit au RNCP – niveau II (équivalent d’un master1) :

Formation de responsable commercial et marketing – CNAM Paris

Formation de responsable marketing et management commercial – IFOCOP

2. Je ne veux plus être ARC, je veux devenir auditeur qualité clinique

L’auditeur qualité réalise les audits qualité, internes et externes, dans le cadre des essais cliniques et évalue les actions correctives proposées dans le respect de la réglementation.

Tu peux effectuer le DU Auditeur qualité dans l’industrie du médicament à l’université Paris Descartes ou une formation professionnelle chez Sunnikan consulting, ou encore chez Demos.

3. Je ne veux plus être ARC, je veux devenir juriste santé

Le juriste conseille et assiste la direction de l’entreprise sur toutes les questions de droit et de contentieux qu’elles peuvent rencontrer. Il protège et défend l’entreprise pour lequel il travaille, et va prévenir les litiges entre les patients et l’entreprise ou encore entre l’entreprise et ses clients. Pour cela, il met en place des procédures juridiques, accompagne les projets en démarrage ou en cours en s’appuyant sur sa parfaite connaissance des réglementations, il apporte une expertise sur les dernières lois en vigueur.

Tu peux effectuer une formation continue du type Master droit de la santé, activités de santé et responsabilités ou encore droit de la santé, droit des industries des produits de santé  toutes les deux à l’université Paris Descartes.

4. Je ne veux plus être ARC, je veux devenir chargé de pharmacovigilance

Le chargé de pharmacovigilance aura en charge la gestion des cas de pharmacovigilance pour les produits en développement et pour les produits commercialisés partout dans le monde, selon les réglementations.

Tu peux te former avec Sup santé (groupe INSEEC) ou encore avec l’école privée « For Drug consulting ».

5. Je ne veux plus être ARC, je veux devenir data-Manager

A la frontière de l’informatique et du « médical », le Data Manager crée, à partir d’un cahier d’observation, une base de données qui va lui permettre de gérer l’ensemble des données issues d’une étude clinique.

Il appartient à la chaîne des intervenants de l’essai ou de l’étude clinique qui garantissent à chaque étape la pertinence et la qualité des données.

Tu peux réaliser cette formation avec Formatis (Groupe Clinact).

Comme tu as pu le voir dans les lignes précédentes de nombreuses possibilités s’offrent à toi. Le métier d’attaché de recherche clinique peut être un vrai tremplin et il est tout à fait possible de se réorienter si on a envie de changement.

Tu peux également te rendre sur mon article : Les 10 meilleurs site internet pour trouver un poste d’ARC. Ces sites internet regorgent également de postes en recherche clinique qui ne sont pas des postes d’ARC.

Bon courage dans tes recherches!

Vanessa Montanari

Visite également le site internet de Pharmaspecific, www.pharmaspecific.com et découvre nos activités.

Si tu as aimé cet article, je te remercie de « liker » ou de partager avec tes collègues et amis attachés de recherche clinique. Tu peux également te rendre sur la page Facebook du « blog de la recherche clinique » et cliquer sur « j’aime » pour nous soutenir.


Vous avez besoin d’une prestation en recherche clinique? contactez PHARMASPECIFIC en vous rendant sur notre site en cliquant ici : https://pharmaspecific.com/devis

Si tu as des questions sur le métier d’attaché de recherche clinique ou sur une carrière dans la recherche clinique, tu peux la mettre dans les commentaires ci-dessous. Nous te répondrons dans les plus brefs délais.

Si tu veux être coaché, si tu veux une réponse personnalisée à tes questions ou être en contact avec d’autres professionnels de la recherche clinique, tu peux te rendre sur https://pharmaspecific-training.com/

Merci d'avoir lu cet article!

Pour aller plus loin, tu peux recevoir gratuitement tes guides

"Comment se former et trouver un emploi d'ARC?"

"Menez une étude clinique au succès"

ebooks_2018_photo.PNG

Vanessa Montanari

Je suis Vanessa Montanari, attachée de recherche clinique, chef de projet et dirigeante, depuis 6 ans, de Pharmaspecific, ma propre société de prestation de services, en recherche clinique. www.pharmaspecific.fr

More Posts

Une réflexion au sujet de « Je ne veux plus être ARC »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.