Skip to main content

Nous souhaitons, dans cet article, partager avec vous quelques connaissances sur ces termes mais nous pouvons d’emblée vous annoncer qu’ils concernent tous le domaine de la pharmacovigilance et recherche clinique.

Article rédigé par la Société Pharmaspecific, spécialiste en recherche clinique

Comité de surveillance et de suivi de données (DSMB)

Data Safety Monitoring Board (DSMB) ou Data Monitoring Committee (DMC), c’est un comité de surveillance indépendant, désigné par le promoteur.

Quand faut-il créer un DSMB ?

Lorsque la recherche constitue un risque non négligeable (du fait des procédures et/ou des traitements de l’essai) pour les patients se prêtant à la recherche, et/ou lorsque des analyses statistiques sont répétées en cours d’essai et pourraient permettre d’arrêter prématurément l’essai, soit parce que l’efficacité d’un bras de traitement est démontrée, soit parce que aucune différence n’est décelable et rend alors inutile de poursuivre l’essai (notion de futilité).

Rôle

Son rôle est avant tout d’analyser attentivement les effets indésirables graves survenant durant l’essai, d’évaluer le rapport bénéfice/risque et d’aider le promoteur à améliorer la sécurité des patients, voire à arrêter prématurément l’étude.
Il évalue l’efficacité car dans le cas d’absence d’efficacité, l’essai peut être arrêté pour futilité.
Il émet aussi des recommandations quant à la fiabilité des données (dans le cas où des déviations importantes ont été constatées).
Le promoteur est responsable de se conformer aux recommandations.

Référence : www.recherchecliniquepariscentre.fr

Drug inventory / accountability of the investigational drug (Comptabilité des unités de traitements)

C’est la vérification et la réconciliation entre les réceptions, les dispensations, et les retours des unités du traitement expérimental. La comptabilité est effectuée régulièrement afin de déceler d’éventuelles erreurs ou anomalies.

Elle est formalisée sur un formulaire papier ou électronique qui est mis à jour à chaque dispensation ou retour.

Double aveugle (Double Blind) ou double insu

Le mot aveugle, ou insu, signifie que l’une des parties ignore quel est le résultat du tirage au sort. En simple aveugle, le sujet de la recherche clinique ignore le produit administré tandis qu’en double aveugle, le soignant ignore lui aussi, le produit administré.

Drop out patients (patient ayant abandonné l’étude)

Les perdus de vue sont aussi considérés comme des Drop out patients.

Il s’agit de patients ayant abandonné l’étude ou qui ont décidé de ne plus participer à l’étude. Rappelons que le patient est libre de se retirer de l’étude à n’importe quel moment. Les données déjà récupérées seront analysées (afin de maintenir l’intégrité de l’étude) par contre aucune autre donnée ne pourra être récupéré et analysé.

End-points

Ce sont les critères d’évaluation ou critères de jugement, Ces critères concernent des paramètres cliniques (progression de la maladie, Décès, …etc.) ou diagnostiques que l’on souhaite voir modifiés sous l’effet du médicament ou du traitement expérimental.

Exemples : Evaluation de la tolérance et l’absence d’effets indésirable chez des sujets sains en phase I.

Une étude comprend un critère de jugement principal unique défini hypothétiquement et des critères de jugements secondaires.

Enrolled patients (Patient inclus)

« Enrolled » veut dire « inclus » en termes de recherche clinique. Un patient est inclus dans une étude clinique lorsqu’il a rempli les critères d’éligibilité à l’étude à savoir les critères d’inclusion et de non inclusion et qu’il a signé son consentement éclairé pour participer à l’étude. Lorsque l’étude clinique est randomisée, la randomisation est nécessaire pour considérer que le patient est inclus.

Investigateur coordinateur

L’investigateur coordinateur est un médecin qui coordonne entre plusieurs investigateurs.

Il participe à la rédaction du protocole et à l’animation scientifique. Il surveille le déroulement de la recherche, évalue le rapport bénéfices/risques, analyse les EIG, participe à la l’analyse, à l’évaluation, et à la rédaction des résultats et du rapport final. Il communique les résultats de la recherche aux autres investigateurs et aux participants et publie les résultats de la recherche.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi  Conseils de pro pour réussir son entretien téléphonique

Référence : http://www.girci-soom.fr

La fin de traitement dans la recherche clinique

C’est l’arrêt du traitement comme décidé préalablement dans le protocole ou pour d’autres raisons.

Dans un essai clinique, une période pendant laquelle les sujets seront soumis au traitement est définie à l’avance. A noter la fin de traitement ne signifie pas obligatoirement la sortie de l’étude car le patient entre en phase de suivi.

La fin de traitement intervient pour différentes raisons :

  • Le sujet ou le médecin souhaite d’arrêter sa participation à l’essai
  • Inefficacité du traitement et / ou Survenue de progression de la maladie
  • L’essai arrive à sa fin avec un objectif atteint
  • Le promoteur a décidé d’arrêter l’essai (futilité ou inefficacité, simple stratégie, tolérance, …etc.)

Référence : https://www.ligue-cancer.net

MedWatch ou The FDA Safety Information and Adverse Event Reporting Program

MedWatch est un programme de la FDA créé en 1993 pour recueillir des rapports sur les effets indésirables et les problèmes de qualité des médicaments, des dispositifs médicaux et d’autres produits réglementés par la FDA. Il sert également de moyen d’information. Il est utilisé pour signaler les événements indésirables, les EIG et Les SUSARS. Il sert à rapporter volontairement et à partager avec la communauté médicale ou le grand public.

Les déclarations volontaires des professionnels de la santé, des consommateurs et des patients sont effectuées sur un seul formulaire de déclaration d’une page (formulaire FDA 3500). Le signalement peut être effectué en ligne, par téléphone ou en envoyant le formulaire MedWatch 3500 par la poste ou par télécopieur.MedWorks Form 3500B est conçu pour faciliter la déclaration par les consommateurs de soins de santé. Le système MedWatch est destiné à détecter les signaux de danger pour la sécurité des produits médicaux. Si un signal est détecté, la FDA peut émettre des alertes de sécurité des produits médicaux ou commander des rappels de produits, des retraits ou des changements d’étiquetage pour la santé publique. Des informations importantes sur la sécurité sont diffusées à la communauté médicale et au grand public via le site web de MedWatch et la liste électronique MedWatch.

Que peut-on signaler à la FDA via MedWatch? On utilise le formulaire MedWatch pour signaler les événements indésirables que vous observez ou suspectez lors de l’utilisation des produits médicaux humains, y compris les effets secondaires graves, les erreurs de médication / erreurs d’utilisation du produit, les problèmes de qualité du produit et les échecs thérapeutiques.

Que ne doit-on pas signaler à la FDA via MedWatch? Les problèmes liés au tabac, aux vaccins, aux médicaments expérimentaux, aux suppléments diététiques, aux produits de médecine vétérinaire.

En conclusion, MedWatch est donc un outil de pharmacovigilance qui récolte les informations sur la sécurité des produits, qui relèvent de ses compétences, de la part des professionnels ou des volontaires qui analyses les données et communique aux professionnels et le grand public les informations.

Que signifie : SUSARS

Rédigé par Kahina Bensalaheddine

SUSARS est un terme que nous entendons ou rencontrons dans le domaine de la recherche clinique. Savez-vous ce qu’il signifie?

SUSAR : suspected unexpected serious adverse reaction. Sa traduction et sa définition sont les suivantes :

EIGI : Effet Indésirable Grave et Inattendu survenues au cours de l’essai concerné ; liées à la même substance active, survenues au cours d’un autre essai (mené dans un autre Etat membre ou hors UE) promu par le même promoteur ou un autre promoteur appartenant à la même société mère ou lié par un accord.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi  {:fr}Challenge #25 : Mon patient a reçu le mauvais traitement ou la mauvaise dose, Que faire?{:}{:en}Challenge #25 : My patient received the wrong treatment or the wrong dose, What should I do?{:}

Définition de l’EIGI (SUSAR) : toute réaction nocive et non désirée à un médicament expérimental, survenu au cours d’un essai, quelle que soit la dose administrée :

‐ Qui entraîne la mort, met en danger la vie de la personne qui se prête à la recherche, nécessite une hospitalisation ou la prolongation de l’hospitalisation, provoque une incapacité ou un handicap important ou durable, ou bien se traduit par une anomalie ou une malformation congénitale ;

‐ Dont la nature, la sévérité ou l’évolution ne concorde pas avec les informations figurant dans le Résumé des Caractéristiques du Produit (médicament expérimental utilisé conformément à l’AMM) ou dans la Brochure pour l’Investigateur (dans les autres cas) ;

‐ Pour laquelle l’investigateur ou le promoteur estime qu’une relation de causalité avec le médicament expérimental peut être raisonnablement envisagée.

*Noter le caractère inattendu qui définit le SUSAR

L’investigateur doit déclarer les SUSAR immédiatement et sans délais :

*SUSAR ayant entrainé le décès ou la mise en danger de la vie du participant : Déclaration sans délai et adresser un rapport de suivi dans les 8 jours suivants

*Autres types de SUSAR : Au plus tard dans les 15 jours et adresser un rapport de suivi dans les 8 jours suivants ou Déclaration sans délai pour les SUSAR survenues en France dans un essai mené chez des volontaires sains (adresser un rapport de suivi dans les 8 jours suivants)

Les délais de déclaration sont les suivants :

  • Décès ou mise en danger de la vie du participant : sans délai + rapport de suivi dans les 8 jours suivants.
  • Autres situations : au plus tard 15 j. + rapport de suivi dans les 8 jours suivants.

Pour Déclarer un effet indésirable grave attendu ou un évènement indésirable grave dans le cadre des recherches menées chez des volontaires sains, transmettre la Fiche CIOMS sans délais à l’ANSM par email à : declarationsusars@ansm.sante.fr.

Références : http://www.fehap.fr ; http://ansm.sante.fr

Que signifie : CIOMS

Rédigé par Kahina Bensalaheddine

Dans la pratique courante et dans la vie d’un ARC, on appelle les formulaires CIOMS, « CIOMS » tout court. Le formulaire CIOMS contient des informations pertinentes et nécessaires aux traitements des déclarations.

Le formulaire CIOMS sert à déclarer les SUSARS aux autorités réglementaires, en France l’ANSM :

L’investigateur utilise le formulaire standard CIOMS SAE FORM (AAHRPP-FORM-019) pour la transmission (selon les délais prévus dans le protocole) des :

  • SAE au promoteur qu’ils soient des SUSAR ou pas
  • Les suspicions d’effets indésirables graves inattendus (EIGI ou SUSAR) survenus en France ou dans un autre pays dans le cadre de l’essai concerné ou dans un autre essai mais liés à la même substance active dans l’UE ou en dehors de l’UE promu par le même promoteur ou un autre promoteur lié à la même société mère ou lié par un accord

Références : http://ansm.sante.frhttps://cioms.chhttps://www.saintluc.be/recherche/documents-investigations/sop-pharmacovigilance-2017-08-03.pdf

Queries : demande d’informations posée à l’investigateur

Ce sont des questions, des demandes d’informations ou de corrections, émise par le Data Manager, l’ARC promoteur, ou bien émanent directement du CRF, afin de corriger ou de donner des précisions quant à une donnée erronée ou ambiguë, de corriger des
incohérences, ou de remplir une donnée manquante.
L’investigateur répond, date et signe la Query. Il garde un exemplaire et remet deux autres exemplaires au promoteur.

VAERS ou Vaccine Adverse Event Reporting System

Le VAERS est un système de notification des effets indésirables des vaccins (VAERS) et d’alerte précoce destiné à détecter d’éventuels problèmes de sécurité des vaccins sous licence américaine. N’importe qui peut signaler un événement indésirable à VAERS. Les professionnels de la santé sont tenus de signaler certains effets indésirables et les fabricants de vaccins sont tenus de signaler tous les événements indésirables qui leur sont signalés.Le VAERS n’est pas conçu pour déterminer si un vaccin a causé un problème de santé, mais il est particulièrement utile pour détecter des tendances inhabituelles ou inattendues de déclaration d’effets indésirables qui pourraient indiquer un problème de sécurité possible avec un vaccin.De cette façon, le VAERS peut transmettre à la FDA des informations précieuses sur le fait qu’il existe une préoccupation de sécurité. Les objectifs du VAERS sont de détecter les événements indésirables nouveaux, inhabituels ou rares liés aux vaccins, surveiller les événements indésirables passés, identifier les facteurs de risque potentiels pour des types spécifiques d’événements indésirables, évaluer la sécurité des vaccins nouvellement homologués, déterminer et aborder les groupes de rapports possibles (Ex. Signalement d’événement indésirable localisé dans telles régions sur une période donnée ou lié à un lot d’un produit), reconnaître les problèmes persistants d’utilisation sécuritaire et les erreurs d’administration et fournir un système général de surveillance de la sécurité qui s’étend à la population en général, ainsi qu’un programme de vaccination contre la grippe pandémique à grande échelle.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi  Premier podcast de mes réponses à vos questions

Les rapports en ligne sont fortement encouragés pour déclarer les effets indésirables cliniquement importants survenant après la vaccination des adultes et des enfants, même si on n’est pas sûr que le vaccin ait causé l’événement indésirable. Il existe deux façons de soumettre un rapport en ligne à VAERS soit soumettre un rapport VAERS en ligne directement ou téléchargez le formulaire PDF, le compléter puis le soumettre.

Les rapports VAERS peuvent être soumis volontairement par les fournisseurs de soins de santé, les patients ou les membres de la famille. Une des limites du VAERS est la sous-déclarations. Des millions de vaccinations sont administrées chaque année par injection et provoquent des douleurs. Peu de cas conduisent à un rapport VAERS. Il est donc important de garder en tête qu’on soumet au VAERS les événements médicaux graves ou mineurs et même s’il s’agit d’une erreur d’administration.  Un rapport à VAERS ne prouve généralement pas que le ou les vaccins identifiés ont provoqué l’événement indésirable décrit. Cela confirme seulement que l’événement rapporté s’est produit quelque temps après l’administration du vaccin.  En résumé le VAERS est un système qui récolte les signalements de problèmes survenant après une vaccination, lorsque le vaccin est sous l’autorité de la FDA. Il sert seulement à détecter des tendances inhabituelles, dans la survenue d’évènements indésirables, à la suite d’une vaccination quelconque et ensuite signaler à la FDA ces tendances pour plus d’investigations.

En résumé, les termes SUSARS, CIOMS, Medwatch, VAERS, sont tous des termes de pharmacovigilance. Les formulaires CIOMS servent à déclarer les SUSARS. Le Medwatch et VAERS sont des programmes servant à rapporter les déclarations de sécurité, sur les médicaments et les dispositifs médicaux pour le premier et sur les vaccins pour le deuxième, en utilisant des formulaires portant les mêmes noms.

Si tu as des questions sur le métier d’attaché de recherche clinique ou sur une carrière dans la recherche clinique, tu peux la mettre dans les commentaires ci-dessous. Nous te répondrons dans les plus brefs délais. 

Vous avez besoin d’une prestation en recherche clinique? contactez PHARMASPECIFIC en vous rendant sur notre site en cliquant ici : https://pharmaspecific.com/devis

Si tu as aimé cet article, je te remercie de « liker » ou de partager avec tes collègues et amis Attaché de Recherche Clinique :)

Laisser un commentaire