Questions-Réponses Noël : Chapitre 2 (Partie 1)

Article rédigé par la Société Pharmaspecific, spécialiste en recherche clinique

Aujourd’hui, je suis en Guadeloupe, au niveau de la Pointe des chateaux. Au loin, vous pouvez voir la désirade. C’est une super vue donc je voulais faire cette vidéo ici pour répondre aux questions de Fabrice et Abi. La mer est un peu agitée mais c’est assez joli.

Fabrice

J’ai commencé le métier d’ARC il y a 20 ans et je l’ai stoppé il y a 10 ans. Pendant cette période le monitoring consistait à prendre rendez-vous avec l’investigateur, confronter le dossier médical avec le cahier d’observation, faire corriger les éventuelles incohérences par l’investigateur en personne et reprendre les feuilles dupliquées du cahier d’observation. Il y avait d’autres tâches bien sûr mais ce n’est pas l’objet de ma question.

Comment se passe le monitoring aujourd’hui avec la généralisation du cahier d’observation électronique?

Merci.

Aujourd’hui il y a beaucoup de  “remote monitoring”, l’ARC va contacter régulièrement le TEC et ce dernier va remplir le cahier d’observation. L’investigateur renvoi le cahier d’observation et le signe principalement.

Il y a beaucoup de choses qui vont se passer à distance, les queries vont se faire à distance. Et l’ARC va pouvoir vérifier que le CRF est correctement rempli et aider mieux le TEC dans le remplissage du CRF. Cela permet de faire gagner du temps pour la video monitoring et d’avoir des vidéos de monitoring de meilleur qualité car mieux préparer.

Abi

J’ai une expérience de 3 ans de TEC en oncologie, dans des l’hôpitaux nationaux et internationaux. J’ai un bon niveau d’anglais mais une faible expérience en monitoring. Je souhaite me diriger vers le privé, je ne veux pas me déplacer donc c’est difficile de trouver un poste d’ARC sauf si c’est possible de négocier les déplacements uniquement régionaux. ARC in house serait idéal, mais je ne vois aucune offre en ce moment. CTA je pense que ce sera en dessous de mon expérience et aussi moins bien payé mais si pas le choix  je peux considérer.

“Study start-up spécialist”, c’est quoi? Est-ce que ce serait adapté pour moi? Pouvez-vous me donner votre avis sur les points que j’ai évoqués?

L’ARC in house c’est un ARC qui peut être amené à faire du remote monitoring, à récupérer des documents du centre, donc c’est un ARC qui ne se déplace pas. C’est un poste qui serait intéressant pour toi vu que tu ne veux pas te déplacer. Peut être qu’en ce moment il n’y a pas forcément d’offre mais n’hésite pas à faire des candidatures spontanées auprès des laboratoires et des CRO. Ce sont surtout les CRO qui ont ce type de poste en interne.

Il y a des CRO comme PPD, PRA qui ont vraiment ce type de poste en interne. Pour study start-up spécialist, c’est un ARC qui fait des soumissions réglementaire au CNOM, au CCTIRS, à la CNIL bien qu’il y a certaines choses qui vont changer par rapport au CCTIRS; ainsi qu’à l’ANSM et au CPP.

En général, pour faire ces soumissions les CRO et les laboratoires pharmaceutiques recherche des personnes expérimentées donc si tu as peu d’expérience tu vas avoir des difficultés à trouver un poste dans ce domaine. Je pense que le mieux pour toi est d’être comme ARC in house car le poste de CTA , c’est un poste d’assistante. En terme de salaire, les salaires sont équivalents à ceux de TEC à l’hôpital donc ce n’est pas en terme de salaire mais en terme d’utilisation de tes connaissances en recherche clinique.


Vous avez besoin d’une prestation en recherche clinique ? contactez PHARMASPECIFIC en vous rendant sur notre site en cliquant ici : https://pharmaspecific.com/devis/

Si tu as des questions sur le métier d’attaché de recherche clinique ou sur une carrière dans la recherche clinique, tu peux la mettre dans les commentaires ci-dessous. Nous te répondrons dans les plus brefs délais. 

Si tu veux être coaché, si tu veux une réponse personnalisée à tes questions ou être en contact avec d’autres professionnels de la recherche clinique, tu peux te rendre sur https://pharmaspecific-training.com/

Merci d'avoir lu cet article!

Pour aller plus loin, tu peux recevoir gratuitement tes guides

"Comment se former et trouver un emploi d'ARC?"

"Menez une étude clinique au succès"

ebooks_2018_photo.PNG
Recherches utilisés pour trouver cet article :cctirs recherche clinique

7 réflexions au sujet de « Questions-Réponses Noël : Chapitre 2 (Partie 1) »

  1. Menoux

    Bonjour,

    Après 20 ans à travailler comme aide -soignante, j’ai pris la décision de me former au métier d’infirmière dans l’unique but de pouvoir justifier d’un niveau minimum pour intégrer un cursus de formation en tant qu’ARC.

    Je souhaiterai savoir d’une part si l’âge peut avoir une incidence lors d’un recrutement et d’autre part y a -t-il un impératif d’expérience (en terme d’années d’exercice professionnel) lorsqu’une infirmière se présente à la formation initiale d’ARC ?

    Merci d’avance pour le temps que vous consacrerez à répondre à mes questions.

    Cordialement.
    Bérénice.

    Répondre
    1. Vanessa Montanari

      Bonjour Bérénice, L’âge ne doit pas avoir d’incidence sur le recrutement, c’est la loi. Malheureusement, vous pourriez être victime de discrimination. Cependant, cela ne doit pas être une raison de baisser les bras et laisser tomber votre projet.
      Il n’y a pas d’impératif d’expérience pour se présenter à une formation d’ARC.

      Bon courage et n’abandonner pas vos projets si c’est votre désir.

      Vanessa

      Répondre
      1. Vanessa Montanari

        Bonjour Audrey,

        Si la CRO est international ou a des projets internationaux, envoyez votre CV en Anglais. Si elle est national en Français.

        Merci

        Vanessa

        Répondre
  2. abi

    Merci pour cette réponse.
    J’ai réussi à trouver un poste de assistant chef de projet dans une CRO avec possibilité d’évolution vers arc In house d’ici un an ou chef de projet plus tard si Je le souhaite.
    Niveau salaire on est dans la tranche ARC II donc c’est très bien.
    Merci pour votre travail.

    Répondre
    1. Vanessa Montanari

      Toutes mes félicitations!!!! Comme quoi, il ne faut pas désespérer. En effet, rentrer en tant qu’assistant est une possibilité et je suis heureuse que l’on vous donne votre chance.

      Bon courage!

      Vanessa

      Répondre
      1. abi

        Merci beaucoup !!!
        De plus mes supérieurs m’ont dit que vu mon expérience je ne ferais pas que assistante mais on sera amené à me confier des tâches intéressantes.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.