TEC hospitalier ou TEC CRO ?

Rédigé par Fateh Cheklat, Sophie Hammer et Vanessa Montanari

TEC hospitalier ou TEC CRO ?

TEC hospitalier ou TEC CRO ?

Le TEC hospitalier travaille dans l’enceinte même de l’hôpital, il est salarié. Le TEC CRO, quant à lui, travaille au sein d’une CRO, il est salarié prestataire. Le TEC hospitalier et le TEC CRO ont la même formation et sont responsables des mêmes tâches : coordination et organisation de la recherche clinique sur site selon les bonnes pratiques cliniques, remplissage des CRF, aide aux investigateurs, … Ils sont portés par des objectifs similaires.

Cependant, le TEC CRO aura des objectifs de rentabilité beaucoup plus contraignants (Inclusions de patients, nombre de visites protocolaires complétées…) De son côté, le TEC hospitalier, gérera plus facilement les urgences (Inclusions, SAE …), les demandes des investigateurs et des attachés de recherche clinique.

Voyons voir ce qui les lie et ce qui les sépare !

Aires thérapeutiques et risques professionnels

0010901519X-1920x1280Le TEC hospitalier travaille parfois sur un seul domaine thérapeutique et, le plus souvent, ne se déplace pas dans d’autres centres. Il est en contact permanent avec le personnel médical (investigateurs, infirmières, médecins, etc.) et avec les patients. C’est lui qui programme les visites et les examens des patients et qui informe le staff médical ainsi que les patients de leur calendrier respectif.

Le TEC hospitalier travaille de manière régulière dans un hôpital, il est donc exposé, en fonction de ses missions, à des risques de contamination professionnelle par la manipulation des échantillons de produits biologiques ou par contact direct avec les patients.

Le TEC CRO peut être amené à travailler sur plusieurs études dans des aires thérapeutiques différentes. Il peut également être amené à se déplacer dans différents centres. Il est, en général, peu en contact avec les patients ou avec des produits biologiques, le risque de contamination est donc diminué.

Dans certains domaines tel que l’oncologie, le TEC hospitalier côtoie parfois des patients dans un état médical inquiétant, il faut dans certains cas avoir le cœur bien accroché pour endurer la disparition subite de certains patients ou les difficultés personnelles qu’ils peuvent avoir.

Pour le TEC CRO, cela se limite souvent à la relecture des dossiers. Cependant, il peut arriver qu’un TEC CRO intervienne auprès des patients (appels téléphoniques, questionnaires patients, …)

Esprit d’équipe, tâches et carrières

TeamworkLe TEC CRO est un membre de l’équipe à part entière. Il doit s’intégrer au reste de l’équipe pour pouvoir tout organiser, ce qui n’est pas toujours facile !

Concernant le déplacement des TEC CRO, il y a plusieurs possibilités selon les projets :

  • il arrive que le TEC soit embauché pour une mission à temps plein dans un service hospitalier, il fait alors le travail d’un TEC hospitalier. Il n’y aura donc aucun déplacement à faire hormis le déplacement domicile-hôpital,
  • il peut être amené à se déplacer plusieurs fois par semaine dans différents centres, selon la charge du travail du projet.

Le TEC CRO effectue certaines tâches qui sont inhabituelles pour un TEC hospitalier et qui se rapprochent du métier d’ARC : prise de RDV avec le médecin pour la visite sur le centre, préparation de la visite, rédaction des lettres de confirmation, de rapports et de lettres de suivi de la visite. Bien entendu, tout cela dans un délai limité fixé dans les procédures de la CRO !

En fonction des projets, le TEC CRO peut être mono-tâche (remplissage de CRF uniquement) ou intervenir à différentes échelles (contact patients, technicage des tubes, …).

Concernant les salaires, à l’hôpital, ils sont indexés sur le niveau des diplômes, alors qu’en CRO, il dépend de l’expérience. Cependant, je ne pense pas me tromper en disant que le TEC hospitalier est moins payé que le TEC CRO et cela même si ce dernier a un doctorat.

En ce qui concerne les horaires du travail, à l’hôpital, le TEC est aux 35 heures ; alors qu’en CRO, il peut être nécessaire de travailler plus.

Sur le plan de l’évolution, à l’hôpital, elle est plus difficile même si elle n’est pas impossible. Cependant les postes restent précaires (CDD <= 18mois ou CDD avec renouvellement interminable). En CRO, tout dépend de la taille de la structure et du nombre de projets. Des évolutions sont possibles vers le métier d’ARC ou de manager des TEC.

Comme tout métier ces deux profils ont des avantages et des inconvénients. Le TEC hospitalier bénéficie d’horaires fixes alors que le TEC CRO aura un meilleur salaire. Cependant le TEC hospitalier peut être gêné par sa précarité, les risques d’infections par les produits biologiques à manipuler et être bouleversé par les difficultés des patients. Le TEC CRO souffre de son côté d’une charge de travail qui peut être difficile à gérer et d’avoir l’impression de ne pas réellement faire « partie » de l’équipe à l’hôpital.

Et toi, où exerces-tu ? Lequel des deux te motive le plus ?

Pour connaître notre activité, visite notre site internet www.pharmaspecific.com


Vous avez besoin d’une prestation en recherche clinique? contactez PHARMASPECIFIC en vous rendant sur notre site en cliquant ici : https://pharmaspecific.com/devis

Si tu as des questions sur le métier d’attaché de recherche clinique ou sur une carrière dans la recherche clinique, tu peux la mettre dans les commentaires ci-dessous. Nous te répondrons dans les plus brefs délais.

Si tu veux être coaché, si tu veux une réponse personnalisée à tes questions ou être en contact avec d’autres professionnels de la recherche clinique, tu peux te rendre sur https://pharmaspecific-training.com/

Merci d'avoir lu cet article!

Pour aller plus loin, tu peux recevoir gratuitement tes guides

"Comment se former et trouver un emploi d'ARC?"

"Menez une étude clinique au succès"

ebooks_2018_photo.PNG
Recherches utilisés pour trouver cet article :technicage

2 réflexions au sujet de « TEC hospitalier ou TEC CRO ? »

  1. RC

    Bonjour,
    J’apporte 2 éléments de réponse à la situation du TEC hospitalier, étant entendu que je parle ici d’hôpital public :
    – je ne vous suis pas sur les 35 heures, car ce dispositif est applicable aussi bien aux entreprises privées (dont les CRO) qu’aux établissements publics ; les aménagement qu’ont pu prendre certaines branches, ou certaines entreprises, ont aussi été pris par la plupart des hopitaux. Donc à mon sens la question est plutôt celle des heures supplémentaires, rémunérées ou non.
    – l’évolution des TEC hospitaliers est compliquée car les règles d’emploi des contractuels publics sont bien moins favorables aux salariés que celles du code du travail, mais elles ouvrent des possibilités de titularisation.

    Pourriez-vous faire un petit tableau récapitulatif, un schéma comparatif étant toujours appréciable?

    Starkus

    Répondre
    1. Vanessa Montanari

      Bonjour Starkus,

      Tout à fait d’accord avec vos propos.
      Pour le petit schéma récapitulatif, on y pensera pour les futurs articles.
      Merci

      Vanessa

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.