Les clefs d’une visite de fermeture réussie !

Article rédigé par la Société Pharmaspecific, spécialiste en recherche clinique

Les clefs d’une visite de fermeture réussie !

Tu es ARC et tu t’apprêtes à clôturer un centre ? Sache qu’une visite de fermeture se prépare différemment d’une visite de monitoring. Alors voici quelques conseils pour te guider vers une visite de clôture réussie ! (testés et approuvés 🙂 )

0010765716J-565x849

Toute bonne chose à une fin. Aurevoir Docteur!

1. Prépare bien ta visite

Bien préparer une visite de fermeture est primordial. En effet cela te fera gagner du temps sur site, aussi bien pour toi que pour l’équipe investigateur.

– Assure-toi d’avoir une checklist complète du classeur investigateur et/ou pharmacie. Mets-la régulièrement à jour au cours de tes visites de monitoring et récupère au fur et à mesure les documents. Ne sous-estime pas cette tâche,  car selon la complexité de l’étude, un classeur peut comprendre plusieurs volumes !
Imprime les documents manquants ou à faire signer par l’équipe, pour les ramener directement sur site lors de ta visite. De même pour les formulaires vierges, au cas où (formulaire de comptabilité pour les produits de l’étude par exemple).
Tu peux également anticiper l’absence d’un document, par exemple un certificat de formation d’un membre de l’équipe qui a quitté l’hôpital, en préparant une note to file, prête à être signée par l’investigateur.

 – A l’aide des précédents rapports de monitoring et lettres de suivi, mais aussi de tes tableaux de suivi à jour, réalise un agenda énumérant les points en suspens (les queries), afin de ne pas oublier de les résoudre avec l’équipe investigateur.

– Pour être plus efficace, informe l’investigateur dans la lettre de confirmation que tu lui enverras en avance (la semaine précédant la visite, par mail) l’agenda de la visite, les personnes devant être présentes et les derniers documents éventuels à fournir (grâce à ta checklist ! CV, documents à signer, etc…).
Pour éviter toute surprise, confirme ta venue auprès du centre la veille de ta visite, par un simple coup de fil ou par email. Il faut que tu sois sûr que l’investigateur principal soit là le jour de ta visite. Si ce n’est pas le cas, contacte ton chef de projet au plus vite pour connaître le comportement à adopter (décaler la date de la visite ou se rendre quand même sur site).

– Pense également à demander au centre comment il souhaite conserver les documents de l’étude. Ont-ils besoin de boîtes à archives ? Ou souhaite-t-il conserver les documents dans les classeurs fournis initialement ?  S’il ne peut pas s’en procurer, apporte quelques boîtes. Tu peux, par exemple, noter sur les boites à archives afin que l’on puisse facilement les retrouver en cas d’audit ou d’inspection :
– Le nom de l’étude
– Une mention du type « Ne pas détruire avant XXXX »(la date de fin d’archivage)
– Le nom de l’investigateur et du laboratoire

2. Pendant la visite

A la pharmacie :
Fais la comptabilité finale des traitements de l’étude et prépare leur retour ou leur destruction. En cas de destruction sur site, récupère les certificats de destruction.
Vérifie et mets à jour le classeur. Discute avec l’équipe pharmacie du lieu et de la durée de conservation des documents de l’étude. Parfois, la pharmacie conserve le classeur de la pharmacie et ne souhaite pas le laisser avec le classeur investigateur. Documente bien cela dans ton rapport.

Dans le service clinique :
Pour ne rien oublier, assure-toi de suivre l’agenda que tu t’es fixé : vérifie et valide les dernières données et/ou queries, puis finalise le classeur investigateur à l’aide de ta check-list à jour. Détruis les documents vierges en trop (sauf indication contraire du promoteur) et récupère les copies/originaux de documents pour archivage chez le promoteur.

Range bien les consentements éclairés dans le classeur investigateur afin qu’ils soient tous centralisés au même endroit et faciles à retrouver en cas de besoin. Certains investigateurs ont tendance à les laisser dans le dossier médical des patients.

Si le promoteur le demande, récupère le matériel éventuellement prêté pour la conduite de la recherche.

N’oublie surtout pas, lors de cette fermeture, de rappeler à l’investigateur ses différentes obligations : durée d’archivage du classeur investigateur, audits ou inspections, publication d’articles…

Renseigne-toi sur le lieu exact de stockage des documents de l’étude et des dossiers des patients : sur place, ou à l’extérieur de l’hôpital ? Documente bien cette information dans ton rapport de fermeture, cela pourra servir dans quelques années en cas d’audit ou d’inspection.

3. Après la visite

Rédige sans plus tarder le rapport de fermeture et transmets-le à ton chef de projet, tant que tu as les idées bien en tête !
Puis prépare la lettre de fermeture, pour l’investigateur mais aussi pour la pharmacie, en rappelant au site les obligations de l’investigateur citées précédemment : sa responsabilité en terme d’archivage (article E1123-61 du CSP) du classeur investigateur et/ou pharmacie et de sa durée (variable selon le type de produits étudiés ;  voir l’Arrêté du 08 Novembre 2006), les possibilités d’audit ou d’inspection des autorités compétentes françaises et/ou d’un autre pays en cas d’étude internationale, les conditions de publications d’articles scientifiques…

Voilà de quoi t’aider dans la préparation de ta visite de fermeture. Bon courage !

Tu as un groupe, une page, un profil ou un conseil supplémentaire que tu souhaites partager, laisse-le dans les commentaires.

Visite également le site internet de Pharmaspecific, www.pharmaspecific.com et découvre nos activités.

Si tu as aimé cet article, je te remercie de « liker » ou de partager avec tes collègues et amis attachés de recherche clinique et chefs de projet.

Tu peux te rendre sur la page Facebook du « blog de la recherche clinique » et de « Pharmaspecific » et cliquer sur « j’aime » pour nous soutenir.

Retrouve “Pharmaspecific” et “Vanessa Montanari”  sur LinkedIn pour avoir de l’actualités pertinentes en recherche clinique en cliquant ici : https://fr.linkedin.com/company/Pharmaspecific et ici : https://fr.linkedin.com/in/vanessamontanari

Tu peux également t’inscrire à la newsletter du blog, nous t’informerons des nouveaux articles dès qu’ils seront postés.


Vous avez besoin d’une prestation en recherche clinique? contactez PHARMASPECIFIC en vous rendant sur notre site en cliquant ici : https://pharmaspecific.com/devis

Si tu as des questions sur le métier d’attaché de recherche clinique ou sur une carrière dans la recherche clinique, tu peux la mettre dans les commentaires ci-dessous. Nous te répondrons dans les plus brefs délais.

Si tu veux être coaché, si tu veux une réponse personnalisée à tes questions ou être en contact avec d’autres professionnels de la recherche clinique, tu peux te rendre sur https://pharmaspecific-training.com/

Merci d'avoir lu cet article!

Pour aller plus loin, tu peux recevoir gratuitement tes guides

"Comment se former et trouver un emploi d'ARC?"

"Menez une étude clinique au succès"

ebooks_2018_photo.PNG
Recherches utilisés pour trouver cet article :cloture d\un essai clinique

Vanessa Montanari

Je suis Vanessa Montanari, attachée de recherche clinique, chef de projet et dirigeante, depuis 6 ans, de Pharmaspecific, ma propre société de prestation de services, en recherche clinique. www.pharmaspecific.fr

More Posts

2 réflexions au sujet de « Les clefs d’une visite de fermeture réussie ! »

  1. eleonore

    Bonjour

    Quel est votre avis sur le moment idéal pour faire la visite de clôture d’un centre ?
    – après le last patient last visit du centre ?
    – lorsque tous les CRFs sont complétés, corrigés,et avant le gel de la base ?
    – après le gel de la base de donnée ?
    – autres?

    cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.