Je ne trouve pas de boulot d’ARC, je suis stressée, que faire ?

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour à tous,

C’est Vanessa Montanari du blog de la recherche clinique. Je fais cette vidéo parce que j’ai reçu un message d’internaute qui me dit : “je n’arrive pas à trouver un boulot, je suis vraiment stressé”.

Donc, ce que je voulais te dire, c’est que lorsque tu es stressé, tu communiques ton stress au futur employé, tu communiques ton stress au recruteur. Et le recruteur, qu’est-ce qu’il recherche ? Il recherche quelqu’un qui arrive à maîtriser quand même ses émotions parce que le métier d’ARC c’est un métier extrêmement stressant à un certain moment, pas tout le temps mais à un certain moment, c’est métier qui est tout le temps stressant. Si tu es stressé en entretien, déjà, il se demande comment ça va se passer lorsque tu auras vraiment des périodes de gros stress. Donc, il faut que tu mettes en place des stratégies pour pouvoir t’améliorer sur ce point. Donc, il y a différentes choses qui doivent être faites. Déjà, si tu es stressé, il faut que tu essaies d’identifier quelle est la raison de ton stress, ça peut être différentes raisons comme la peur de ne pas réussir. Donc, si tu as peur de ne pas réussir, de ne pas en trouver, il faut que tu comprennes également que les personnes que tu as en face de toi, c’est monsieur et madame tout le monde. Moi, par exemple, je suis monsieur et madame tout le monde. Donc, il faut que tu arrives à te mettre à la place de ces personnes-là et puis que tu te dises, voilà, je veux réussir, mais je sais que ce stress va avoir un impact sur moi, donc, il faut que j’arrive à me maîtriser et tout cela et je vais travailler là-dessus. Comment tu peux travailler là-dessus ? Tu peux utiliser par exemple certains outils comme la méditation. C’est assez connu. Il y a même des essais cliniques qui se font à l’hôpital psychiatrique pour des personnes qui sont dépressives.  À la fin des études, on a observé que ça avait un réel effet sur des patients. Par exemple, tu peux te pencher dans la méditation. C’est ce qu’on appelle la méditation en pleine conscience. Donc, ce n’est pas une méditation religieuse ou quelque chose de ce type-là. Je te conseille de te renseigner à ce sujet-là, aussi sur la sophrologie, qui est un petit peu dans même mouvance on va dire. Puis, il faut que tu arrives à bien te connaitre pour pouvoir mieux parler de toi et parler toi-même avec confiance. Egalement, pour déstresser, il faut aussi que tu mènes une stratégie dans la manière dont tu cherches la technique du travail, comment est-ce que tu cherches. Si tu ne connais pas le milieu, tu risques d’avoir des difficultés à savoir où trouver exactement les postes que tu recherches. Voilà, ce sont des pistes. Donc, j’espère que  ça t’aura aidé. Je te souhaite un bon courage et ne t’inquiète pas, tu vas réussir. Il faut vraiment que tu croies en toi. Si toi, tu ne crois pas en toi, personne ne croira en toi. Je te souhaite un bon courage.  À bientôt !


Rejoins nous sur Instagram en cliquant ici : https://www.instagram.com/blogrechercheclinique/

Vous avez besoin d’une prestation en recherche clinique ? contactez PHARMASPECIFIC en vous rendant sur notre site en cliquant ici : https://pharmaspecific.com/devis/

Si tu as des questions sur le métier d’attaché de recherche clinique ou sur une carrière dans la recherche clinique, tu peux la mettre dans les commentaires ci-dessous. Nous te répondrons dans les plus brefs délais.

Si tu veux être coaché, si tu veux une réponse personnalisée à tes questions ou être en contact avec d’autres professionnels de la recherche clinique, tu peux te rendre sur  https://pharmaspecific-training.com/prendre-rdv/

Vanessa Montanari

Je suis Vanessa Montanari, attachée de recherche clinique, chef de projet et dirigeante, depuis 6 ans, de Pharmaspecific, ma propre société de prestation de services, en recherche clinique. www.pharmaspecific.fr

More Posts

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments