Challenge #22 : Les perdus de vue, ça n’existe pas!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Challenge #22 : Les perdus de vue, ça n’existe pas!

Cette année sera celle de la rencontre, du partage, de la connaissance et du développement. Es tu prêt avec nous? Cela commencera par notre challenge 2020, une vidéo par jour pendant 30 jours sur le monitoring.

Pendant 30 jours, nous allons te donner du contenu à forte valeur ajouté pour du monitoring de qualité!

Rejoins nous sur Instagram en cliquant ici : https://www.instagram.com/blogrechercheclinique/

Vous avez besoin d’une prestation en recherche clinique ? contactez PHARMASPECIFIC en vous rendant sur notre site en cliquant ici : https://pharmaspecific.com/devis/

Si tu as des questions sur le métier d’attaché de recherche clinique ou sur une carrière dans la recherche clinique, tu peux la mettre dans les commentaires ci-dessous. Nous te répondrons dans les plus brefs délais. 

Bonjour à tous. C’est Vanessa Montanari du blog de la recherche clinique pour Pharmaspecific. Aujourd’hui, nous allons parler des perdus de vue. Les perdus de vue, ça n’existe pas. C’est une phrase que me disait mon ancien manager dans une vie antérieure professionnelle et c’est une phrase que j’ai retenue parce que ça m’avait beaucoup intrigué et il est presque difficile de ne pas retrouver en fait un patient.

C’est assez rare. Vraiment, si on le cherche, on peut réussir à trouver le patient. Donc, qu’est-ce qu’un patient perdu de vue. En fait, c’est un patient dont on n’a plus de nouvelles, dont l’investigateur n’a plus de nouvelles. Et votre rôle en tant qu’ARC est d’aider le centre, non pas à téléphoner au patient, ou à essayer de contacter le patient mais à leur donner des idées pour les aider à retrouver le patient. Donc, voilà quelques exemples d’idées que vous pouvez donner au centre pour l’aider à retrouver leurs patients. Donc, tout d’abord, vous pouvez leur demander de faire un appel téléphonique au patient. C’est le plus simple. Il n’y a pas de nouvelles, le patient ne se présente pas, il faut leur demander de contacter le patient par téléphone à son domicile sur son portable ou alors essayer de contacter un membre de sa famille. Souvent dans les dossiers médicaux, il y a des noms de personnes de confiance que le patient a accepté de noter dans le dossier. Donc, vous pouvez appeler le technicien d’études cliniques ou le médecin peut appeler à ce numéro. Bien entendu, l’ARC, lui n’est pas en contact directement avec le patient, donc il ne peut pas appeler le patient. C’est vraiment le technicien d’études cliniques et l’investigateur qui vont faire cette action.

Ensuite, deuxième chose ils n’arrivent pas à avoir le patient par téléphone. L’autre solution peut être de contacter la mairie du domicile ou la mairie de naissance. On va plutôt dire la mairie de naissance puisque si le patient par exemple est décédé, la mairie de naissance va mettre une mention de décès sur l’acte de naissance du patient. Puis, la mairie pourra également fournir un acte de décès du patient. Donc, vous pouvez contacter en fait les mairies. Il y a des sites internet qui sont faits pour ça. En fait, des sites de l’état que vous pouvez retrouver et vous envoyer en fait une demande à la mairie ou alors vous pouvez le faire directement en ligne. C’est très simple et vous n’avez pas besoin d’être proche du patient pour demander s’il est décédé. C’est une procédure assez simple. Voilà. Ensuite, l’autre solution c’est de contacter les médecins généralistes et les médecins spécialistes qu’on retrouve dans le dossier médical du patient. Le patient est allé voir donc l’investigateur, mais il est allé également voir d’autres personnes, d’autres médecins, soient généralistes ou spécialistes. Donc il faut essayer de contacter ces médecins, faire la liste de ces médecins au niveau du dossier médical et les contacter pour leur demander s’ils n’ont pas eu de nouvelles du patient. Ensuite, vous avez la possibilité également de contacter les laboratoires d’analyses. Donc, le patient a peut-être eu des examens, des prises de sang. Il était peut-être en contact avec des personnes dans le laboratoire et des fois, dans des petites villes comme ça, si le patient habite dans une petite ville, il était en contact avec des gens. Les gens le connaissent. Autre solution, vous pouvez essayer de contacter l’ancien hôpital du patient le patient. Souvent, il est avec l’investigateur dans un hôpital mais il peut également avoir été dans un autre hôpital. Donc, vous pouvez le contacter cet autre hôpital pour leur demander des nouvelles du patient. Donc, il y a des spécialistes dans cet hôpital, qui éventuellement pour vous donner des informations, mais normalement, vous devriez réussir à trouver ce patient et réussir à savoir s’il a décidé d’abandonner le projet. Donc, s’il a décidément abandonné le projet, là, il y aura des choses  faire en fonction de cet abandon. Ou alors, si finalement, il a déménagé ou a eu un petit souci et il n’a pas pu prévenir pour dire qu’il allait arrêter.

Donc, je vous remercie d’avoir regardé cette vidéo. Si vous avez aimé ce programme, merci de mettre j’aime en bas de la vidéo. Si vous voulez avoir plus d’informations sur la recherche clinique vous pouvez aller sur le site du blog de la recherche clinique. Vous trouverez le lien ici. Si vous voulez en savoir plus sur Pharmaspecific, notre CRO spécialisé en recherche clinique. Vous pouvez aller sur le lien ici. Sachez que Pharmaspecific a créé un guide pour vous aider à mieux appréhender les essais cliniques. C’est un guide d’une centaine de pages. C’est un retour d’expérience dans nos personnels. Donc, vous pouvez le télécharger en bas de la vidéo. Je vous remercie.

Au revoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.