Skip to main content

{:fr}

Monitoring à la pharmacie

Le monitoring à la pharmacie fait partie intégrante du monitoring sur site et il est très important de s’assurer que les traitements à l’étude ont été correctement alloués et administrés/pris par le patient, tant pour la sécurité des patients que pour la pertinence des données recueillies.

Tu es ARC sur une étude impliquant un médicament et tu dois aller monitorer la pharmacie ?

Voici quelques conseils en vue de réussir ta visite à la pharmacie.

Article rédigé par la Société Pharmaspecific, spécialiste en recherche clinique

Le centre, tu contacteras

Quand tu organises tes visites sur site, je te conseille de contacter la pharmacie en premier. En effet, le délai pour obtenir un rendez-vous dans certaines pharmacies est parfois très long.

Dans l’idéal, pense à prendre rendez-vous pour la prochaine visite à chaque fois que tu es sur site, sous réserve de modification si le TEC et/ou l’investigateur ne sont pas disponible par la suite.

Demande au centre de préparer le classeur de l’étude, les relevés de température ainsi que les traitements rendus par les patients. En effet, la pharmacie doit conserver les traitements à l’étude pour le monitoring, c’est toi qui donneras l’autorisation de détruire les traitements une fois que tu auras procédé au contrôle qualité.

Cependant, si le traitement à l’étude est un produit cytotoxique nécessitant une reconstitution, alors le centre pourra détruire le traitement avant ta venue, en accord avec les recommandations de la Société Française de Pharmacie Oncologique dont nous t’avions déjà parlé dans l’article Planète oncologie.

Préparer ta visite, tu devras

Comme pour toute visite, le monitoring à la pharmacie se prépare. Commence par reprendre les précédents rapports de monitoring et noter tous les problèmes identifiés lors de la précédente visite et non-résolus au moment où tu prépares la visite. Tu devras les traiter lors de ta venue sur site.

Ensuite, fait un état des lieux de ce que tu devrais trouver sur site :

  • Quelles données ont été monitorées lors de la précédente visite et quelles données doivent encore être revues ? Pour cela, consulte simplement le précédent rapport de monitoring.
  • Combien de patients ont reçu le traitement à l’étude depuis la dernière visite ?
    Pour retrouver ces données, il te suffit de vérifier la liste des patients nouvellement inclus ou ayant reçu le traitement à l’étude via le CRF électronique ou grâce aux informations fournies par le centre.
  • Quels traitements ont été administrés aux patients ? Si ton étude est randomisée, tu as peut-être accès aux numéros de traitement émis pour chaque patient. Il peut être utile de l’imprimer afin de vérifier plus facilement les traitements émis sur site.
  • Le centre a-t ’il reçu de nouveaux traitements de l’étude depuis la dernière visite ?
    Pour cela, consulte les listings de l’IWRS ou de l’IVRS ou rapproche-toi de ton chef de projet afin de l’obtenir si tu n’as pas accès à ce genre d’outils.

Enfin, imprimes les formulaires vierges de l’étude : tableau de comptabilité globale des traitements, tableau de comptabilité par patient, … au cas où le centre en manquerait.

La comptabilité du traitement, tu feras

Une fois sur site, le pharmacien te fournira les classeurs de l’étude contenant les feuilles de comptabilité du traitement. Certaines pharmacies ont leur propre procédure et utilisent leurs propres fichiers de comptabilité (à la main ou informatique), si le promoteur est d’accord, évidemment. D’autres acceptent d’utiliser les formulaires de l’étude. Normalement, cela a été discuté lors de la mise en place.

Une fois ces formulaires en ta possession, tu devras vérifier :

  • Si les traitements délivrés aux patients et indiqués sur les feuille de comptabilité, correspondent bien aux traitements attribués lors de la randomisation. Pour cela, tu vérifieras sur le rapport IVRS/IWRS la nature et la dose de traitement alloué (si ton étude est en ouvert et/ou comporte plusieurs traitements à l’étude) ainsi que le numéro de lot du traitement. Il faut que cela corresponde à ce qui est indiqué sur les feuilles de comptabilité, les éventuelles ordonnances, ainsi que les étiquettes des traitements conservées par le centre.
  • Si la comptabilité globale est correcte. Pour cela tu vérifieras la balance entre les traitements reçus et les traitements délivrés indiqués sur la feuille de comptabilité avec le nombre de traitements effectivement sur site.
  • De plus, vérifie que la date de péremption des traitements déjà dispensés n’était pas dépassée au moment où ils ont été fournis au patient. De plus, vérifie que le stock de traitement restant n’est pas périmé.

Si c’est le cas, le centre devrait avoir placé les traitements en quarantaine dans l’attente des instructions : soit le traitement sera détruit sur site ou renvoyé au promoteur pour destruction. Dans certains cas, le promoteur peut demander le réétiquetage des traitements. Dans ce cas, assures-toi que la procédure a été suivie et adéquatement documentée.

En cas de destruction sur site, le centre devra te fournir un certificat de destruction ainsi que la procédure de destruction pour classement dans le classeur de l’étude ainsi que dans le TMF.

  • Si la comptabilité par patient est correcte. Pour cela, tu vérifieras si les délivrances sont en accord avec le protocole ainsi que l’observance du patient et/ou la bonne délivrance du traitement injectable.
  • Si les personnes ayant réceptionné, dispensé ou reconstitué un traitement à l’étude ont bien été formés au protocole (présence à la mise en place ou formation documentée sur un formulaire de formation), déclarés sur la feuille de délégation des tâches et dont le CV daté et signé a bien été récupéré.

En cas de question ou de doute sur les données reportées, discutes-en avec le pharmacien afin qu’il t’explique ce qu’il s’est passé et que tu comprennes bien la situation.

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi  Premier podcast de mes réponses à vos questions

En cas de déviation au protocole, il faut qu’elle soit documentée. Prépare une Note to File. Il s’agit d’une note indiquant la situation ainsi que la cause. Demandes au pharmacien de la revoir et, si cela lui convient, de la dater et signer. Récupères-en une copie et ranges-en une dans le classeur de l’étude.

Pense également à reformer le pharmacien et son équipe afin d’éviter que la situation ne se reproduise à l’avenir.

Enfin, en cas de déviation grave, contactes immédiatement ton chef de projet afin qu’il t’indique la marche à suivre.

Compter les traitements, tu devras

Si ton étude porte sur un médicament sous forme de comprimés, gélules, capsules enrobées, … : tu vas devoir compter le nombre de comprimés que le patient a ramené sur site afin de vérifier la comptabilité des traitements de la pharmacie et surtout l’observance du patient. Lors du retour des traitements par le patient, le centre reporte la date de retour ainsi que le nombre de comprimés rendus sur le formulaire de comptabilité par patient. C’est ce chiffre là que tu devras vérifier.

Pour cela, tu as besoin de la date à laquelle le patient a commencé le traitement, le rythme de prise et la date à laquelle le patient a arrêté le traitement. Si ton étude comporte un carnet de suivi patient, il sera plus facile de connaître ces dates.

Par exemple, si ton patient a débuté son traitement le 02/11/2016, qu’il a arrêté son traitement le 01/12/2016 et que le traitement doit être pris deux fois par jour, le patient devrait avoir pris : 29 jours x 2/jour = 58 comprimés.

Si une boîte de traitement contient 70 comprimés, alors tu devrais trouver : 70 – 58 = 12 comprimés sur site.

Ensuite, il te suffit de calculer l’observance en faisant la balance entre les comprimés prévus et les comprimés réellement retrouvés sur site.

Reprenons notre exemple, le patient a ramené 15 comprimés. L’observance est donc 12/15 = 80%.

N’oublie pas de confronter cette observance calculée avec les données sources : y a-t’il eu documentation de l’arrêt du traitement ? Y a-t’il eu un évènement indésirable nécessitant l’arrêt du traitement ? Si tu ne retrouves pas d’information dans les données sources, parles-en au TEC du centre, il devra se rapprocher du patient pour savoir ce qu’il s’est passé. En effet, peut-être y a-t’il eu un évènement motivant l’arrêt du traitement dont le patient n’aura pas parlé à l’investigateur.

Les fiches de préparation, tu demanderas

Si ton étude comporte un traitement injectable, tu dois vérifier les fiches de préparation du produit. En effet, tu dois t’assurer que les dosages ont bien été respectés et que la reconstitution a été réalisée en accord avec la brochure investigateur.

Le relevé de température, tu consulteras

Enfin, les traitements à l’étude doivent être conservés à une certaine température que tu trouveras dans la brochure investigateur. Ton rôle est de vérifier qu’il n’y ai pas eu d’excursion de température. Pour cela, tu demanderas au centre de te fournir les relevés de température. Soit le centre utilise un disque enregistreur de température, un thermomètre avec mention des températures minimales et maximales à relevés manuel ou informatisé. Le centre doit te permettre de consulter les enregistrements de température depuis la réception du traitement (ou la dernière visite de monitoring si cela a déjà été vérifié) et jusqu’à la destruction ou le renvoi du traitement. N’oublie pas d’en demander une photocopie pour le TMF.

Attention, certains centres refusent de fournir des photocopies de relevé de température, dans ce cas, le pharmacien de l’étude doit faire un certificat daté et signé indiquant qu’il n’y a pas eu d’excursion de température durant la période donnée. Demandes au pharmacie de te préparer un certificat à chaque visite de monitoring.

Lors de ta venue, tu identifies une excursion de température, que faire ? En général, une procédure à mettre en place en cas d’excursion de température est indiquée dans les manuels de l’étude, assures-toi qu’elle a bien été suivie. Cependant, informes immédiatement ton chef de projet si la pharmacie n’a pas mis les traitements en quarantaine.

Le classeur de l’étude, tu reverras

Le classeur de l’étude qui se trouve à la pharmacie est tout aussi important que le classeur qui se trouve dans le service. Pense à vérifier sa mise à jour régulièrement.

Après la visite, ton rapport tu écriras

Pense à bien documenter ce que tu as revu durant la visite, cela sera plus facile pour toi de préparer ta visite par la suite. Par exemple, si tu as revu les relevés de température, indiques la date de début et la date de fin des relevés que tu as revu.

Par ailleurs, il est préférable d’indiquer la quantité, la nature, le numéros de lot et la date de péremption des traitements que tu as vu sur site, qu’ils aient été administrés ou non. Cela te permettra d’accéder facilement à l’information en cas de question.

Evidemment, documentes les déviations au protocole ainsi que les autres problèmes identifiés durant la visite.

Voici mes quelques conseils pour réaliser une visite à la pharmacie réussie. La pharmacie est l’un des piliers du bon fonctionnement d’un essai clinique. Chaque pharmacie a ses propres procédures et est plus ou moins habituée aux essais cliniques, veille à communiquer avec le pharmacien et les préparateurs en pharmacie afin d’identifier tout dysfonctionnement et proposer des solutions.

Réalises-tu des visites à la pharmacie ? Partage ton expérience dans les commentaires.

Rédigé par Sophie Hammer


Vous avez besoin d’une prestation en recherche clinique ? contactez PHARMASPECIFIC en vous rendant sur notre site en cliquant ici : https://pharmaspecific.com/devis/

Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi  Food and Drug Administration 1572 : quand l' utiliser?

Si tu as des questions sur le métier d’attaché de recherche clinique ou sur une carrière dans la recherche clinique, tu peux la mettre dans les commentaires ci-dessous. Nous te répondrons dans les plus brefs délais. 

Si tu veux être coaché, si tu veux une réponse personnalisée à tes questions ou être en contact avec d’autres professionnels de la recherche clinique, tu peux te rendre sur https://pharmaspecific-training.com/

{:}{:en}

Monitoring à la pharmacie

Monitoring at the pharmacy is an integral part of on-site monitoring and it is very important to ensure that the treatments under study have been properly allocated and administered/taken by the patient, both for patient safety and relevance of the data collected.

You are CRA on a study involving a drug and you have to go and monitor the pharmacy?

Here are some tips to make your visit to the pharmacy a success.

The center, you shall contact

When you organize your visits on site, I advise you to contact the pharmacy first. Indeed, the time to get an appointment in some pharmacies is sometimes very long.

Ideally, consider making an appointment for the next visit whenever you are on site, subject to modification if the CSC and/or investigator are not available afterwards.

Ask the center to prepare the study workbook, temperature readings as well as treatments returned by the patients. Indeed, the pharmacy must keep the treatments under study for monitoring, it is you who will give the authorization to destroy the treatments once you have carried out the quality control.

However, if the treatment under study is a cytotoxic product requiring reconstitution, then the center will be able to destroy the treatment before your visit, in accordance with the recommendations of the French Society of Oncologic Pharmacy which we have already spoken to you in the article Planet oncology.

Prepare your visit, you shall do

As with any visit, monitoring at the pharmacy is prepared. Begin by reviewing the previous monitoring reports and record any problems identified during the previous visit and not resolved at the time you are preparing the visit. You will have to treat them when you come to the site.

Then, make an inventory of what you should find on site:

  • What data were monitored during the previous visit and what data have yet to be reviewed? To do this, simply consult the previous monitoring report.
  • How many patients have received study treatment since the last visit?To retrieve these data, simply check the list of patients newly enrolled or receiving the treatment under study via the electronic CRF or through the information provided by the center.
  • What treatments were given to patients? If your study is randomized, you may have access to the treatment numbers issued for each patient. It may be useful to print it in order to check more easily the treatments issued on site.
  • Has the center received any new study treatments since the last visit?

To do this, consult the listings of the IWRS or the IVRS or get closer to your project manager in order to obtain it if you do not have access to this kind of tools.

Finally, print the blank forms of the study: table of global accounting of the treatments, table of accounting by patient… in case it might be missed in the center.

The accounting of the treatment, you shall do

Once on site, the pharmacist will provide you with the workbooks of the study containing the accounting records of the treatment. Some pharmacies have their own procedure and use their own accounting files (by hand or computer), if the promoter agrees, of course. Others agree to use the study forms. Normally, this was discussed during the implementation.

Once these forms are in your possession, you will have to check:

  • If the treatments delivered to the patients and indicated on the accounting sheets correspond to the treatments attributed during the randomization. To do this, you will check on the IVRS/IWRS report the nature and dose of treatment allocated (if your study is in open and/or includes several treatments under study) and the batch number of the treatment. This must correspond to what is indicated on the accounting sheets, any prescriptions, as well as the labels of the treatments kept by the center.
  • If the global accounting is correct. For this you will check the balance between the treatments received and the treatments delivered indicated on the accounting sheet with the number of treatments actually on site.
  • In addition, verifies that the expiry date of treatments already dispensed was not exceeded at the time they were provided to the patient. In addition, verifies that the remaining treatment stock is not outdated.

If this is the case, the center should have placed the treatments in quarantine pending instructions: either the treatment will be destroyed on site or returned to the promoter for destruction. In some cases, the promoter may request re-labelling of treatments. In this case, make sure that the procedure has been followed and adequately documented.

In case of destruction on site, the center must provide you with a certificate of destruction as well as the destruction procedure for filing in the workbook of the study as well as in the TMF.

  • If the patient accounting is correct. To do this, you will check if the deliveries are in agreement with the protocol as well as the patient’s compliance and/or the good delivery of the injectable treatment.
  • If the people who received, dispensed or reconstituted a treatment under study were well trained in the protocol (presence at the implementation or documented training on a training form), declared on the task delegation sheet and whose CV dated and signed has been recovered.
Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi  L'interview de Boury, ARC hospitalier au CHU à Nice

If you have any questions or doubts about the data that have been reported, discuss it with the pharmacist to explain what happened and understand the situation.

In case of deviation from the protocol, it must be documented. Prepare a Note to File. This is a note indicating the situation as well as the cause. Requests the pharmacist to review and, if appropriate, date and sign. Take a copy of it and place it in the study workbook.

Also think of re-training the pharmacist and his team in order to prevent the situation from recurring in the future.

Finally, in case of serious deviation, contact your project manager immediately so that he/she tells you the procedure to follow.

Counting the treatments, you shall do

If your study is about a drug in the form of tablets, capsules, coated capsules … you will have to count the number of tablets that the patient brought back to the site to check the accounting of pharmacy treatments and especially the adherence of patient. When patients return the treatments, the center will report the return date as well as the number of tablets on the patient accounting form. That’s the number you’ll have to check.

To do this, you need the date on which the patient started treatment, the rate of taking and the date the patient stopped the treatment. If your study includes a patient follow-up record, it will be easier to know these dates.

For example, if your patient started treatment on 02/11/2016, stopped treatment on 01/12/2016 and treatment should be taken twice a day, the patient should have taken 29 days x 2/day = 58 tablets.

If a treatment box contains 70 tablets, then you should find: 70 – 58 = 12 tablets on site.

Then, you simply calculate the compliance by balancing the planned tablets and the tablets actually found on site.

Let’s take again our example, the patient brought back 15 tablets. The compliance is thus 12/15 = 80%.

Do not forget to compare this calculated compliance with the source data: have there been documentation of the discontinuation of treatment? Was there an adverse event requiring discontinuation? If you do not find information in the source data, talk to the center CSC, he or she should get closer to the patient to find out what happened. Indeed, perhaps there was an event motivating the discontinuing of treatment which the patient did not talk to the investigator.

The preparation sheets, you shall ask

If your study involves injectable treatment, you should check the product preparation sheets. Indeed, you must ensure that the dosages have been respected and that the reconstitution has been carried out in agreement with the investigator brochure.

The temperature reading, you shall consult

Finally, treatments under study should be stored at a certain temperature that you will find in the investigator brochure. Your role is to check that there was no temperature excursion. To do this, you will ask the center to provide you with temperature readings. Either the center uses a temperature recorder disk, a thermometer with minimum and maximum temperatures with manual or computerized readings. The center should allow you to view the temperature records since receiving the treatment (or the last monitoring visit if this has already been verified) and until the destruction or return of the treatment. Do not forget to ask for a photocopy for the TMF.

Beware, some centers refuse to provide photocopies of temperature reading, in which case the study pharmacist must produce a dated and signed certificate stating that there was no temperature excursion during the given period. Ask the pharmacy to prepare a certificate for each monitoring visit.

When you come, you identify a temperature excursion, what to do? In general, a procedure to be implemented in case of temperature excursion is indicated in the study manuals, make sure that it has been followed. However, immediately notify your project manager if the pharmacy has not quarantined the treatment.

The study workbook, you shall review

The study workbook that is located at the pharmacy is just as important as the workbook that is in the department. Remember to check it regularly.

After the visit, your report you shall write

Remember to document what you saw during the visit, it will be easier for you to prepare your visit afterwards. For example, if you have reviewed the temperature readings, indicate the starting date and ending date of the readings you reviewed.

In addition, it is preferable to indicate the quantity, nature, batch numbers and expiry date of the treatments that you saw on site, whether they were administered or not. This will give you easy access to information in case of questions.

Obviously, document deviations from the protocol as well as other problems identified during the visit.

Here are my few tips for making a successful pharmacy visit. Pharmacy is one of the pillars of a successful clinical trial. Each pharmacy has its own procedures and is more or less accustomed to clinical trials, make sure to communicate with the pharmacist and pharmacy preparers to identify any malfunction and propose solutions.

Do you make visits to the pharmacy? Share your experience in the comments.

Written by Sophie Hammer

{:}

Si tu as aimé cet article, je te remercie de « liker » ou de partager avec tes collègues et amis Attaché de Recherche Clinique :)

4 Comments

  • Claire dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article très interessant !
    Paris toutes ces étapes, quels sont les étapes prioritaires à faire sur centre si nous n’avons qu’une heure par exemple ?
    – Pour le monitoring d’un part ?
    – Pour la pharmacie d’autre part ?
    Merci 🙂

    • Vanessa Montanari dit :

      Bonjour,

      Pour le monitoring : les mots clefs sont SAE, consentement, critères d’inclusion.
      Pour la pharmacie : Contrôle des dosages, (bonne dose, bon traitement au bon patient)

      merci,

      Vanessa

  • marine dit :

    Bonjour
    Pour le tableau de suivi de T° des produits. Certaines CRO demandent à ce que chaque page remplie soit signée par l’investigateur principal.(ou chef de pharmacie si le suivi se fait à la pharmacie) Mais souvent celui-ci n’est pas content, et prefere que la tâche soit donnée à un membre de l’équipe inscrit sur la LDT. N’est il pas possible de faire signer la personne ayant fait le contrôle (1ligne de contrôle, 1 nom, 1 date, 1 signature) et inscrite sur la liste de délégation (ex TEC, assistant pharma…). Merci

    • Vanessa Montanari dit :

      Bonjour,

      Un initial sur chaque page et une signature à la fin peut suffire, selon moi, comme dans un contrat à mon avis (il n’est pas nécessaire d’être plus royaliste que le roi). Cependant, il faut suivre ce qui est écrit dans la procédure et la logique. Il faut éviter de faire parce que cela fait bien. Travaillez avec les BPC et vos connaissances juridiques 🙂

      Merci,

      Vanessa

Laisser un commentaire