Tout ce que je dois savoir pour devenir un ARC

Tout ce que je dois savoir pour devenir un ARC

Article rédigé par la Société Pharmaspecific, spécialiste en recherche clinique

Tu es attiré par le métier d’ARC et tu souhaites t’orienter vers ce poste ? , mais sais-tu exactement dans quel métier tu t’engages ? Sais-tu précisément ce qu’on attend d’un bon ARC ? As-tu le niveau d’études nécessaire pour pouvoir postuler à ce poste ?

Tout d’abord, nous allons décrire ce qu’est un Attaché de Recherche Clinique (ARC) et dans quel secteur précis il opère. Après cela, nous verrons quelles sont les qualités et les compétences requises pour devenir un bon ARC et quelles sont les formations nécessaires pour pouvoir exercer ce métier.

Que fait exactement un ARC ?

Dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, tester un nouveau médicament sur l’Homme est l’ultime phase dans la production d’un remède, c’est la dernière étape avant la commercialisation de ce médicament.

L’ARC se trouve au cœur de cette ultime phase : il est le lien entre le département de recherche-développement d’un fabricant de médicaments (le promoteur) et les médecins « investigateurs » qui vont réaliser les études cliniques au sein d’un hôpital, d’une clinique ou d’un cabinet de ville. Tout d’abord, l’ARC se rend sur site afin d’évaluer si l’investigateur est motivé par cette étude et s’il a les moyens techniques et humains pour la mettre en œuvre. Ces médecins seront finalement sélectionnés par le promoteur selon les données rapportés par l’ARC dans son rapport de visite de sélection

Le travail de sélection effectué, l’ARC présente le protocole aux médecins et à leur équipe (techniciens de recherche clinique, infirmières, pharmaciens, radiologues,..), documents à l’appui (mode d’administration du médicament, les examens à réaliser ou encore l’âge requis pour les patients volontaires,…) durant la visite de mise en place de l’étude. Durant cette phase, l’attaché de recherche clinique forme également les médecins et leur équipe au reporting des données cliniques sur un cahier d’observation (CRF ou Case Report Form) et aux procédures spécifiques de l’étude. L’ARC s’occupe également de recueillir les différents documents administratifs nécessaires à l’étude auprès du centre et la mise à jour de ces documents tout au long de l’étude.

Mise à part la sélection des médecins participants aux tests ainsi que la présentation du protocole, l’ARC peut également, préparer les dossiers de soumissions aux autorités règlementaires (ANSM, CPP, CNOM, CNIL et/ou CCTIRS) lors de l’initiation de l’étude et en cas de modifications au cours de l’étude.

Enfin, l’ARC s’assure du respect des Bonnes Pratiques Cliniques, de la règlementation et de la législation en vigueur, du protocole et des procédures opératoires standardisées relatives au à l’étude. Pour cela, il faut que le formulaire de consentement éclairé a été signé le patient avant toute procédure relative à l’étude, que le protocole est respecté et que les données reportées par le médecin dans le CRF sont conformes aux données du dossier médical de chaque patient ayant accepté de participer à l’étude clinique. Il s’assure enfin que tous les évènements indésirables graves (EIG) ont bien été reportés au service de pharmacovigilance du laboratoire dans le délai prévu par la loi et que les éventuelles nouvelles informations concernant un EIG ont été transmises.

Toutes ces tâches sont bien évidemment supervisées par un chef de projet.

Quel cursus académique dois-je avoir effectué pour pouvoir postuler comme ARC ?

Le niveau de formation universitaire requis pour devenir ARC peut varier selon l’employeur et/ou du type de médicament à tester.

Tu trouveras des informations complémentaires quant aux différentes formations spécifiques au métier d’ARC dans l’article : Le métier d’ARC formations et prérequis.

Les niveaux d’études listés ci-dessous permettent d’exercer le métier d’ARC :

A partir du niveau bac + 2

  • DIUFARC/TEC (Diplôme Interuniversitaire de Formation des Assistants de Recherche Clinique) – Le DIUFARC se prépare en 1 an, après la 2e année de licence (L2) de biologie ou après un diplôme d’État (DE) d’infirmier.Il est cependant conseillé d’avoir eu une expérience dans le domaine médical ou pharmaceutique.

Niveau bac + 3

Licence Professionnelle Métiers de la recherche clinique et de la Vigilance

Les formations suivantes sont à compléter par une formation spécifique aux Bonnes Pratiques Cliniques et à la recherche clinique si ce n’est pas prévu dans le cursus.

Niveau bac + 5

Niveau bac + 6

  • Doctorat en sciences (biologie etc.)

Niveau bac+8

  • Diplôme d’État de docteur en pharmacie

Niveau bac + 9 et plus

  • Diplôme d’État de docteur en médecine (bac + 9 à bac + 11, selon la spécialité)

Il est cependant à noter que 40% des ARC en exercice sont biologistes d’origine.

  • Master en Bioinformatique et Biostatistiques

Des compétences de bases sont bien évidemment un grand plus : maîtrise de l’anglais et des outils informatiques.

Quid des qualités à avoir pour devenir ARC !

Mises à part toutes les connaissances et compétences acquises lors de l’un des cursus cités plus haut, l’ARC doit également faire preuve d’une grande rigueur pour pouvoir effectuer un suivi de toutes les tâches qui lui incombent. Une organisation très stricte et à laquelle il faut impérativement se tenir est aussi une des conditions sine qua non pour pouvoir prétendre au poste d’ARC.

Comme tout métier s’exerçant dans le secteur scientifique, celui d’ARC impose un grand sens de l’éthique car il est le garant des bonnes pratiques cliniques. Bien entendu, il n’est nullement question du serment d’Hippocrate ici, mais l’ARC se doit de connaître ses Bonnes Pratiques Cliniques sur le bout des doigts.

Un ARC étant amené à rencontrer différents interlocuteurs, il te sera indispensable d’avoir des aptitudes relationnelles élevées : pouvoir s’adapter au caractère de son interlocuteur est une qualité plus qu’appréciable quand on veut devenir ARC, tout comme avoir un sens de la négociation aigu. En effet, l’ARC sera amené à négocier contrats et surcoûts hospitaliers avec les centres. Cette qualité est également très utile afin d’obtenir les nombreux documents demandés aux centres dans les délais. ;). De ce fait, l’ARC doit impérativement savoir communiquer efficacement avec toutes les personnes qu’il aura en face de lui, peu importe le caractère de ce dernier.

Le dernier, et non des moindres, critère qu’un futur ARC doit absolument avoir est la disponibilité. Un ARC est amené à se déplacer fréquemment et parfois à des distances lointaines, l’obligeant à passer la nuit sur place. Une flexibilité horaire sera donc demandée à un ARC une fois en exercice. Cela rejoint le critère cité plus haut, être un bon ARC nécessite d’avoir un sens aigu de l’organisation en amont du travail, car pouvoir concilier vie privée et vie professionnelle n’est pas chose aisée pour tout un chacun. Tu trouveras quelques conseils à ce sujet dans l’article : Comment réussir à concilier vie personnelle et professionnelle quand on est ARC

Voilà un aperçu de ce qui t’attend et surtout du chemin que tu auras à parcourir pour devenir un Attaché de Recherche Clinique. Si tu as des questions concernant ce métier, tu peux les poser dans les commentaires de cet article.

Tu peux donner ton avis ou tes conseils pour les futurs ARCs, comme toi, dans les commentaires de cet article.

Tu peux également te rendre sur la page Facebook du « Blog de la Recherche Clinique » et de « Pharmaspecific » et cliquer sur « J’aime » pour faire partie de notre cercle de professionnels.

Retrouve « Pharmaspecific » et « Vanessa Montanari »  sur LinkedIn pour avoir plus d’’actualités en recherche clinique en cliquant ici et ici

Retrouve nous également sur Viadeo en cliquant ici et ici


Vous avez besoin d’une prestation en recherche clinique? contactez PHARMASPECIFIC en vous rendant sur notre site en cliquant ici : https://pharmaspecific.com/devis

Si tu as des questions sur le métier d’attaché de recherche clinique ou sur une carrière dans la recherche clinique, tu peux la mettre dans les commentaires ci-dessous. Nous te répondrons dans les plus brefs délais.

Si tu veux être coaché, si tu veux une réponse personnalisée à tes questions ou être en contact avec d’autres professionnels de la recherche clinique, tu peux te rendre sur https://pharmaspecific-training.com/

Merci d'avoir lu cet article!

Pour aller plus loin, tu peux recevoir gratuitement tes guides

"Comment se former et trouver un emploi d'ARC?"

"Menez une étude clinique au succès"

ebooks_2018_photo.PNG
Recherches utilisés pour trouver cet article :attaché de recherche clinique horaire,cursus scolaire pour attache de recherche clinique,journée type dun attaché en recherche cliniqeu,qu est qu un attaché de recherche clinique,qualité pour un arc,qualités arc,selection dun centre blog atttaché de recherche clinique,tout les types darc

Vanessa Montanari

Je suis Vanessa Montanari, attachée de recherche clinique, chef de projet et dirigeante, depuis 6 ans, de Pharmaspecific, ma propre société de prestation de services, en recherche clinique. www.pharmaspecific.fr

More Posts

11 réflexions au sujet de « Tout ce que je dois savoir pour devenir un ARC »

  1. Inès

    Bonjour,

    Tout d’abord je voulais vous remercier de nous faire partager tout ceci à travers votre blog ! J’aurais juste une petite question, est-ce qu’il existe d’autre thèmes pour la recherche clinique ? en dehors des médicaments ?
    Merci

    Inès

    Répondre
    1. Vanessa Montanari Auteur de l’article

      Bonjour Inès,

      Il existe une multitude de thèmes, recherche clinique en soin infirmier, en ostéopathie, sur les dispositifs médicaux, etc… C’est vaste.

      Merci

      Vanessa

      Répondre
  2. Laura

    Bonjour,
    Je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre blog et pour toutes ces informations, j’aurai cependant quelques questions;
    Actuellement étudiante en L3 chimie-biologie, je suis très intéressée par le métier d’ARC, à l’institut Leonard de Vinci on m’a conseillé de faire un Master 1 en biologie cellulaire, ne vaut-il pas avoir un Master 2 au cas où ?
    Afin de valider mon second semestre, je dois faire un stage en laboratoire, est-il possible à mon niveau d’en faire un d’ ARC ? sinon dans quel domaine est-il conseillé de faire ce stage pour me rapprocher du métier ?

    Merci d’avance
    Laura

    Répondre
    1. Vanessa Montanari Auteur de l’article

      Laura,

      En effet, il vaut mieux effectuer le master 1 afin d’avoir un niveau d’étude équivalent à ceux des personnes du secteur. Ensuite, je te recommande vivement de faire un stage pendant ton master 1 et avant ta formation d’ARC (tu peux le faire à l’hôpital par exemple). Cela t’ouvrira grande, les portes de l’industrie.

      A bientôt,

      Vanessa

      Répondre
  3. Laura

    Bonjour,
    Je tiens à vous remercier pour ce blog, j’ y trouve beaucoup d’informations.
    J’aurai tout de même une question, je suis actuellement en L3 chimie-biologie je souhaiterai m’orienter vers ce métier après un Master 1 (en biologie cellulaire que l’institut Léonard de Vinci m’a conseillé de suivre à ) Afin de valider mon second semestre je dois effectuer un stage et j’aimerai savoir s’il est possible d’en faire un d’attaché de recherche clinique ?

    Je vous remercie d’avance pour vos réponses

    Laura

    Répondre
    1. Vanessa Montanari Auteur de l’article

      Bonjour Laura,

      Tout à fait. Je te le recommande vivement, c’est un plus qui te donnera un atout supplémentaire quand tu ferras ta formation d’ARC. Tu peux chercher à l’hôpital. Ce sera plus simple de trouver à mon avis.

      Good luck,

      Vanessa

      Répondre
  4. Camille

    Bonjour,

    Tout d’abord, bravo pour ce blog rempli d’informations!
    J’ai un doctorat lié aux Dispositifs Médicaux (bac +8).
    J’envisage de m’orienter vers la recherche clinique. Si j’ai bien compris, faire une formation ARC est essentiel pour entrer dans le domaine de la recherche clinique. Il existe plusieurs formations privées, je voudrais savoir si elles sont toutes reconnues dans le milieu et sur quels critères en choisir une?
    J’aimerais travailler sur des projets portant sur les dispositifs médicaux, y a -t-il des structures en recherche clinique spécialisées dans ce domaine?
    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Vanessa Montanari Auteur de l’article

      Bonjour,

      Toutes les formations ne sont pas reconnues. Il faut vérifier les points suivants :
      – Formation au métier
      – Formation aires thérapeutiques
      – Formation bilingue
      – Journée de rencontre avec des recruteurs
      – Stage inclus
      – Qualité des enseignants (professionnels du métier)
      – Adaptation à l’évolution de la recherche clinique
      Je te recommande, par exemple, Sup santé dont je suis issue (formation effectuée, il y a 12 ans) et où j’enseigne (nous nous rencontrerons surement). La formation est reconnue des CROs et des laboratoires qui viennent, lors de la journée labo, chercher leurs stagiaires ou futurs salariés.
      Pour les structures spécialisées dans le dispositif, il y a Emergo. Sinon, il faut postuler directement dans des entreprises spécialisées du dispositifs tels que GORE ou MEDTRONIC. Elles sont très nombreuses.
      A bientôt,

      Vanessa

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

This blog is kept spam free by WP-SpamFree.